Plan d'aménagement forestier intégré tactique

Plan d’aménagement forestier intégré tactique (PAFIT)

 

Pour aménager la forêt publique intramunicipale de manière à ce qu’elle conserve tout son potentiel (matière ligneuse, récréation, paysages, etc.), la MRC a préparé et adopté le plan d’aménagement forestier intégré tactique 2017-2022 (PAFIT) selon les exigences de la Loi sur l'aménagement durable du territoire forestier. La réalisation de ce plan s’inscrit dans une démarche de développement durable du milieu forestier en vue d’une approche globale de planification des terres publiques intramunicipales (TPI).

Le calcul de la possibilité forestière de l’unité d’aménagement a été réalisé par le Bureau du Forestier en chef (BFEC). Ce dernier intègre les objectifs régionaux et locaux d’aménagement durable des forêts. Le principal logiciel de calcul utilisé tient maintenant compte de l’effet de la répartition spatiale des récoltes. Le Forestier en chef a procédé à une mise à jour de la possibilité forestière en mai 2014 et cette possibilité est valide pour la période 2015-2020.

Pour s’assurer de l’exploitation forestière des terres, la MRC a signé des conventions d’aménagement des territoires forestiers résiduels (CvATVR) avec des bénéficiaires choisis lors des appels d’offres publics effectués en 2000 et 2001.  Un total de 17 700 m33/an de volume forestier réparti entre six bénéficiaires de CvATFR ont ainsi été attribués par la MRC. Une possibilité forestière indépendant de 3 200 m3/an pour les autres territoires compatibles avec l’aménagement forestier sur les terres publiques intramunicipales demeure sous la gestion de la MRC.

Avant d’obtenir un permis d’intervention, les bénéficiaires doivent produire individuellement des secteurs d’intervention potentiels (SIP) qui sont ensuite présentés en consultation publique pour obtenir les commentaires du public. Ces superficies font ensuite l’objet d’inventaires et de raffinement de la planification pour que les secteurs d’intervention (SI) soient intégrés au Plan d’aménagement forestier intégré opérationnel (PAFIO). Le PAFIO consiste en une banque de superficies harmonisées aptes aux travaux d’aménagement. Les promoteurs déposent ensuite un Plan annuel d’intervention forestière (PAIF), réalisé sous la supervision d’un ingénieur forestier afin d’obtenir un permis d’intervention valide pour une période maximale d’un an.

Les bénéficiaires de CvATFR durant les deux PGAF (2001‐2006 et 2007‐2012 et extension de 2013‐2017) soit de 2001 à 2017, ont mis en marché un volume total de 148 559 m3 représentant 0,1 % de l’approvisionnent total annuel en bois des différentes usines de transformation de la MRC.

Le service d’aménagement de la MRC assure le support technique aux bénéficiaires de même qu’à leur consultant forestier. Il analyse les prescriptions sylvicoles, les plans et rapports annuels ainsi que les plans quinquennaux d’aménagement forestier et les approuve, le cas échéant. Il s’assure que les travaux sont réalisés conformément aux instructions relatives du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et dans le respect du Règlement sur l’aménagement durable des forêts du domaine de l’État.