Plan général d'aménagement forestier des terres publiques intramunicipales

Pour aménager la forêt publique intramunicipale de manière à ce qu’elle conserve tout son potentiel (matière ligneuse, récréation, paysages, etc.), la MRC a préparé et adopté le plan général d'aménagement forestier pour la période 2007-2012 (PGAF) selon les exigences de la Loi sur les forêts (loi en vigueur au moment de l'élaboration et de l'adoption du PGAF). La réalisation de ce plan s’inscrit dans une démarche de développement durable du milieu forestier en vue d’une approche globale de planification des terres publiques intramunicipales (TPI).

La MRC a également réalisé le calcul de la possibilité forestière en tenant compte de la capacité, des besoins et des préoccupations du milieu.  Bien que l'unité d’aménagement forestier des TPI couvre 26 926 hectares, le territoire forestier productif sur lequel porte le calcul de la possibilité forestière n'occupe que 11 734 hectares, soit 43,6% de l'unité d'aménagement.  La possibilité forestière des TPI a été reconduite jusqu'au 31 mars 2015 par le Bureau du Forestier en chef (BFEC) afin de permettre à la MRC d'adopter un nouveau PGAF pour la période 2015-2020, conformément à la Loi sur l'aménagement durable du territoire forestier qui a remplacé la Loi sur les forêts.

Pour s’assurer de l’exploitation forestière des terres, la MRC a signé des conventions d’aménagement forestier (CvAF) avec des bénéficiaires suite aux appels d’offres publics effectués en 2000 et 2001.  Près de 20 000 m3/an de volume forestier réparti entre huit bénéficiaires de CvAF ont ainsi été attribués par la MRC.  

Avant d’obtenir un permis d’intervention, les bénéficiaires doivent produire individuellement un plan quinquennal d’aménagement forestier (PQAF), en conformité avec le PGAF et un plan annuel d’intervention forestière (PAIF), tous deux réalisés sous la supervision d’un ingénieur forestier. Au cours du présent PQAF, soit depuis 2007, les bénéficiaires de CvAF ont réalisé plus de 800 hectares de travaux sylvicoles (coupe avec protection de la régénération et des sols, coupe avec protection des petites tiges marchandes, éclaircie précommerciale et commerciale, préparation de terrain, reboisement). Ils ont aussi mis en marché plus de 47 000 m3 solides dans les différentes usines de la région.

Le service d’aménagement de la MRC assure le support technique aux bénéficiaires de même qu’à leur consultant forestier. Il analyse les prescriptions sylvicoles, les plans et rapports annuels ainsi que les plans quinquennaux d’aménagement forestier et les approuve, le cas échéant. Il s’assure que les travaux sont réalisés conformément aux instructions relatives du ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs et dans le respect du Règlement sur les normes d’intervention dans les forêts du domaine de l’État.